Le Groupe SERL fait le plein d'AMI - Groupe SERL
Contact(s)
Sébastien OLIVIER

06 29 22 82 37
Directeur de projets
Chargé de mission Innovation

Cécile BOSSIÈRE

06 21 61 59 87
Cheffe de projets
Responsable d’affaires

François TRICHET François TRICHET

06 14 41 22 63
Chef de projets
Responsable d’affaires

Situation
Actus
Docuthèque
#1 Lettre d’infos – Ecoquartier Monplaisir

Lettre d’infos GC #6 mars 2018

L’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) s’impose de plus en plus comme un mode prisé de mobilisation d’acteurs publics et/ou privés, généralement réunis en consortium, sur des problématiques ciblées. Aujourd’hui, deux projets urbains portés par le Groupe (Gratte-Ciel centre-ville à Villeurbanne, Monplaisir à Villefranche sur Saône) sont lauréats de trois AMI lancés par le Gouvernement et ses opérateurs.

L’Appel à Manifestation d’intérêt

L’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) est piloté par une personne publique ou soumise à la commande publique. Il permet d’identifier une problématique, sans pour autant que le besoin ne soit parfaitement exprimé. Le but de l’AMI est d’identifier les acteurs publics et/ou opérateurs économiques privés susceptibles de proposer une solution répondant à un besoin et d’entamer avec eux un dialogue technique, voire plus simplement de sourcer une palette de solutions disponibles.

Le projet urbain Gratte-Ciel centre-ville à Villeurbanne

L’AMI France 2030 « démonstrateur de la ville durable »

Le Ministère de la Transition écologique et la Banque des Territoires ont lancé en juin 2021 l’AMI France 2030 « démonstrateurs de la ville durable ». Cet AMI a pour objectif d’accompagner les innovations dans le cadre de la transition écologique des territoires, en créant un réseau de démonstrateurs, à l’échelle d’îlots ou de quartiers, illustrant la diversité des enjeux de développement durable des espaces urbains français. Les projets retenus bénéficieront d’un accompagnement technique et financier en phase d’incubation, ainsi que d’un soutien pour le déploiement d’actions innovantes en phase de réalisation.

Le Groupe SERL et la Métropole de Lyon, en lien avec la ville de Villeurbanne, sont lauréats de la seconde vague de cet AMI avec le projet « la logistique en quartier dense apaisé » dans le quartier Gratte-Ciel centre-ville à Villeurbanne, dont l’aménagement est concédé à la SERL par la Métropole.

Le projet « La logistique en quartier dense apaisé »

Notre proposition vise à mettre en place des concepts innovants en matière de logistique urbaine et de logistique de chantier pour atteindre quatre ambitions fondamentales :

  • D’ici 2024, créer un modèle d’organisation de chantier sobre et performant en centre urbain, sur les volets de la logistique et de la gestion des déchets ;
  • D’ici 2027, développer un nouveau modèle d’approvisionnement des centres urbains denses, fondé sur l’utilisation des modes actifs sur les derniers kilomètres ;
  • D’ici 2027, démontrer qu’il est possible d’offrir un cadre de vie qualitatif en centre urbain dense, grâce à des espaces publics libérés de la circulation des véhicules à moteur ;
  • D’ici 2030, renforcer et développer les filières de la logistique et de l’économie circulaire sur le territoire, en faire un levier d’inclusion par l’emploi et associer les habitants et les commerçants pour coconstruire de nouveaux usages de consommation.

L’opération Gratte-Ciel centre-ville se prête particulièrement bien au déploiement de solutions innovantes sur ces thématiques. Cinq chantiers concomitants se déploieront de 2023 à 2026 (68 000 m² construits, tram T6, espaces publics) sur 4 hectares en centre-ville dense. De plus, à terme, le nouveau quartier majoritairement piéton accueillera environ 40 commerces, 1 800 habitants, 1 700 élèves et des bureaux, en complément des nombreux commerces, habitants, travailleurs, déjà présents dans le centre-ville, entrainant un nombre très important de flux de marchandises et déchets.

Testé sur Gratte-Ciel centre-ville, les solutions innovantes mises en œuvre ont vocation à être dupliquées sur d’autres opérations, dans la Métropole de lyon et en France.

De nombreux partenaires publics et privés se sont regroupés en consortium pour la candidature et la phase d’incubation, autour des deux collectivités et de la SERL : la Société Villeurbannaise d’Urbanisme, SYTRAL, Cogedim, QUARTUS, RHONE SAONE HABITAT, Ingérop, CARA Transport & Mobility Systems, Le Centsept, TUBA (Lyon Urban Data), Unis Vers l’Emploi, LAET, LabEx IMU – Intelligences des Mondes Urbains. Ils seront prochainement rejoints par d’autres acteurs, notamment de la logistique, du commerce et de l’économie circulaire, dans le cadre de la phase d’incubation aujourd’hui engagée.

L’Écoquartier Monplaisir à Villefranche-sur-Saône

Vue aérienne Ecoquartier Monplaisir ©3D Création

AMI « Engagés pour la qualité du logement de demain »

AMI Engagé pour la qualité du logement de demain - Écoquartier Monplaisir

L’AMI « Engagés pour la qualité du logement de demain », lancé en octobre 2021 par les ministères de la Culture et du Logement, a pour objectif de porter une attention forte à la soutenabilité économique, à la sobriété écologique, au renouvellement de la chaîne de conception du logement, à l’utilité sociale et à la qualité d’usage, urbaine et architecturale des logements.

Sur l’ilot L de l’Écoquartier Monplaisir (ZAC aménagée par la SERL via une concession de la Ville de Villefranche-Sur-Saône), l’équipe constituée de la ville de Villefranche-sur-Saône, de Rhône Saône Habitat (maître d’ouvrage), de Chez Moi Demain (AMO), de Dumetier Design (Architecte – Urbaniste), de Social Transfert (structure de recherche) et de la SERL est lauréate de l’AMI pour leur projet Coconstruire en Participation à l’échelle d’un Ilot d’habitation en émergence.

À partir du double constat suivant :

  • La production classique de logements suit un processus assez figé et vertical, excluant l’usager du projet.
  • L’habitat participatif montre quant à lui l’importance de placer les habitants au cœur de la réflexion pour améliorer la conception et la qualité du logement. Mais cette démarche peine néanmoins à se massifier et démocratiser.

L’objectif est de faire émerger, dès la phase de conception, un nouveau modèle et des outils impliquant les habitants aux degrés d’engagements différents, afin d’ancrer le vivre ensemble à l’échelle de l’ilot, du quartier, de la ville. L’enjeu est de mener le projet dans le respect des délais de l’opération et dans une optique de réplicabilité.

Une démarche de coconception sera engagée, et reposera sur :

  • Des ateliers destinés à définir les besoins fonctionnels du projet architectural, avec l’ensemble des parties prenantes
  • Le test d’outils et de méthodes destinés à faire vivre le processus

Une première réunion est organisée le 7 mai 2022 pour informer les Caladoises et Caladois des projets de logement alternatif de l’écoquartier : ilot J (Habitat & Partage), ilot L (RSH/CMD/Dumetier). Ensuite, de mai à juillet, pendant la première phase, 3 ateliers d’émergence de groupes se succèderont.

AMI « Méthode Quartier Energie Carbonne et EcoQuartiers »

Démarche écoquartier

Le Ministère de la transition écologique, l’ADEME et Efficacity ont organisé en novembre 2021 un Appel à Manifestation d’Intérêt qui vise à accompagner les porteurs d’un projet engagés dans la démarche d’ÉcoQuartier et souhaitant améliorer leur performance énergie-carbone par l’utilisation d’un outil d’évaluation quantitative de cette performance et le partage d’expériences.

La ville de Villefranche sur Saône, porteuse du projet, est parmi les lauréats de cet AMI.

UrbanPrint, outil développé par Efficacity et le CSTB et qui s’appuie sur la méthode “Quartier Energie Carbone” élaborée avec le soutien de l’ADEME permet de quantifier la performance énergie-carbone d’une opération d’aménagement en neuf, rénovation ou mixte.

Pour la Ville et la SERL, cet AMI est perçu comme un levier d’intégration de nouveaux modes de conception vertueux en matière de performance environnementale et permettant de préfigurer des niveaux de performances de plus en plus ambitieux. Au regard de l’état d’avancement du projet (labellisation niveau 2 de l’EcoQuartier : « en chantier »), cette étude permettra de calculer l’empreinte carbone du quartier, de tester et d’optimiser les choix de conception et de prescription. Cette ambition pourra ensuite s’étendre plus largement au territoire de Villefranche et de son Agglomération.

  • Engager des démarches innovantes, en participant à la mobilisation d’un ensemble cohérent de partenaires, afin de répondre à des enjeux importants pour la Ville de demain  
  • Une diversité d’opérations et de contextes d’intervention permettant de tester et dupliquer des solutions innovantes au bénéfice des projets et des parties prenantes
Show Buttons
Hide Buttons