Lyon 8 (69) : la restructuration du site du CROUS Mermoz, un chantier à mi-parcours - Groupe SERL
Contact(s)
Philippe BOEREZ

04 72 61 50 20
Chef de projets
Responsable d’affaires

Situation
Actus
Docuthèque
Notre cœur de métier : la programmation / (re)construction
©Atelier Vera et Associés architectes-Crouz-Mermoz-Vue-intérieure

Le Groupe SERL intervient sur des projets de construction, extension ou de réhabilitation de bâtiments de toutes tailles, pour une diversité de maîtrises d’ouvrages publiques et privées. Mandatée en 2018, il accompagne le CROUS de Lyon dans la reconstruction de sa résidence universitaire Mermoz (Lyon 8e).

La résidence universitaire Mermoz

Le contexte du site

Le site de la résidence universitaire Mermoz (23 000 m²) a accueilli les premières résidences étudiantes de la ville de Lyon, dans les années 1960. Inaugurée en 1967, elle était composée de 3 bâtiments, en forme de tripode, totalisant 600 chambres.

Le CROUS de Lyon souhaite reconstruire le site de Mermoz, avec pour objectif de :

  • Moderniser et d’améliorer le niveau de confort du parc de logements du CROUS. Les actuels bâtiments du site sont devenus obsolètes au regard de l’usage et sont dans un état de détérioration avancé.
  • Disposer d’un ensemble de logements innovants proposant des conditions d’hébergements attractives et respectant les exigences du CROUS, tout en tenant compte des spécificités du site de Mermoz (espaces communs, aménagement des espaces extérieurs, maintien d’une capacité de logements…).
  • Disposer d’un ensemble exemplaire en matière de qualité environnementale et de performance énergétique.

L’enjeu de cette reconstruction est en outre de s’inscrire dans le cadre du renouvellement urbain engagé à l’échelle du quartier.

La programmation de la reconstruction

En dehors de ce programme, une première résidence Saint Exupéry a récemment été construite, sur une partie du tènement (3 552 m²).

La nouvelle résidence universitaire Mermoz, constituée de six nouveaux bâtiments, comprendra :

  • 656 places d’hébergement pour les étudiants
  • Des espaces communs de services aux étudiants : 6 salles de co-working, 1 salle de conférence/spectacle, 1 salle de sport et 1 parcours sportif en extérieur, 1 salle de musique, 1 salle de convivialité/TV, 1 cuisine avec salle de dégustation, 1 espace atelier commun (réparation vélos…)
  • Un service administratif (accueil, bureaux du CROUS, espaces logistiques et d’entretien) gestionnaire de la résidence et 3 logements de fonction

Le CROUS porte ici un investissement de 38 M€.

©SERL - CROUS Mermoz - Bâtiment F
©SERL – CROUS Mermoz – Bâtiment F

Le déroulé opérationnel du projet

La mission du Groupe SERL

Désigné en 2018, pour une fin prévisionnelle de mission en 2024, le Groupe SERL intervient dans le cadre d’un mandat de maîtrise d’ouvrage, en association avec EODD (énergie) et CITIZING (études socio-économiques).

Le Groupe SERL est présent sur les principales étapes du projet : choix des prestataires, suivi des phases d’études, des phases de travaux, de la mise en service, jusqu’à l’exploitation-maintenance. Cette opération est réalisée dans le cadre d’un marché public global de performance.

Le planning opérationnel

Un premier tripode a été déconstruit en 2019. 2019 a marqué également la finalisation du programme et le lancement de la consultation du marché public global de performance.

Le MPGP a été notifié en juillet 2020 à l’équipe Bouygues Bâtiment Sud-Est, Charrière et Jacob et Atelier VERA & Associés Architectes.

Les deux tripodes restants ont été déconstruits entre janvier et mars 2021, suivi du démarrage des travaux de construction des nouveaux bâtiments, pour une durée de 19 mois.

L’organisation du chantier initiale du chantier prévoyait la réalisation des bâtiments en 3 étapes. Le phasage opérationnel a pu être optimisé en deux étapes, débutée concomitamment en avril 2021. Une première tranche verra de façon prévisionnelle la livraison de 3 premiers bâtiments en juin 2022. La livraison de la seconde tranche, avec les 3 autres bâtiments, est planifiée pour octobre 2022.

Plan masse du Crous Mermoz
Plan masse du Crous Mermoz

Quelques points forts du projet

La valorisation et le réemploi des matériaux

La valorisation (tri des déchets par catégorie pour produire de nouvelles matières premières) et le réemploi (matériaux existants utilisés pour une autre destination) sont en effet une façon de réduire l’empreinte environnementale des opérations. La démarche part d’un principe simple et fondamental : économiser les ressources naturelles en recourant aux matières disponibles dans l’existant, avant qu’elles ne deviennent des déchets.

Le Groupe SERL a déjà exploré ces pratiques dans le cadre de la réhabilitation de l’ancien siège de la Région à Charbonnières et de sa transformation en Campus Région du Numérique : 4 000 tonnes de déchets issus de la déconstruction ou inhérents au chantier ont été collectés, et 93 % des déchets ont été valorisés. Ce fut également le cas pour la réhabilitation du bâtiment « U » de la Duchère, avec la réutilisation d’un certain nombre de matériaux et d’équipements. Sur le projet de l’EcoQuartier des Orfèvres à Trévoux, une expérience similaire de valorisation et de réemploi est également engagée, de même que prochainement sur la ZAC Gratte-Ciel Centre-Ville à Villeurbanne.

Dans le cadre de l’opération de la résidence étudiante Mermoz, la déconstruction des deux derniers tripodes a été l’occasion de formaliser des exigences contractuelles en termes de réemploi et de valorisation. Sur les 11 000 tonnes de déchets issues de la démolition, 97 % ont été valorisées sur site, essentiellement par concassage de béton et une partie a été d’ores et déjà réemployée pour les bassins d’infiltration, les structure de voierie ou les remblais. Les chiffres définitifs de réemploi et ceux de la valorisation des déchets qui seront issus de la construction sont à venir.

Une optimisation de certains process

Afin d’optimiser les délais du chantier, un certain nombre d’innovations sont mises en œuvre, telles que :

  • Le recours à la préfabrication des certains éléments des logements (blocs de salles de bain, gaines techniques, pieuvres électriques et hydrauliques prêts à être installés).
  • La peinture des façades au moyen d’un robot.

Label et qualité constructive

Alors que le programme initial prévoyait l’obtention du label E3C1 (référentiel E+C-), un travail avec l’entreprise BOUYGUES permet de viser finalement le label E3C2. Cela est rendu possible grâce à l’utilisation de béton bas carbone dans les planchers, permettant de réduire de 30 % l’impact carbone de ce poste, et à la mise en œuvre de menuiseries extérieures fabriquées à partir d’aluminium recyclé à 75 % pour lesquelles il ne faut que 5 % de l’énergie habituelle pour fabriquer les composant des châssis.

  • Être à l’écoute des contraintes de planning des maitrises d’ouvrage
  • Une maîtrise des différentes formes de procédures et de marchés, pour répondre aux besoins spécifiques des maitrises d’ouvrage
  • Être force de proposition en matière de valorisation et de réemploi des matériaux issus de la démolition et des constructions

MEMO

Enjeu : Déconstruire et reconstruire sur site, une nouvelle résidence étudiante offrant les meilleures qualités d’accueil

Mission du Groupe SERL : Mandat de maitrise d’ouvrage, dans le cadre d’un marché public global de performance

Client : CROUS de Lyon

Montant d’investissement : 37,96 M€

Durée : 6 ans de mission, dont 19 mois de travaux

Le programme : Reconstruction par phases de 656 logements (16 300 m² SdP), dans 6 nouveaux bâtiments

Show Buttons
Hide Buttons