Montéléger (26) : Après 32 mois de travaux, le Centre Hospitalier Drôme-Vivarais est livré ! - Groupe SERL
Docuthèque
Notre cœur de métier : la programmation / (re)construction
Vue générale - CH Drome-Vivarais à Montéléger

En juillet 2016, le Groupe SERL était mandaté par le Centre Hospitalier spécialisé du Valmont (devenu depuis le CH Drôme-Vivarais) pour une mise à jour de la programmation et une mission d’ATMO en vue d’une profonde restructuration du site. Le projet a été livré le 12 mai dernier. Sur ce projet, le Groupe SERL a pu mobiliser le savoir-faire de son équipe de programmistes, ainsi que son expertise, en phase opérationnelle, en matière de choix des prestataires, de suivi de la phase d’étude, de la phase de travaux et de la mise en service des équipements.

Quels sont les attendus du projet ?

Le contexte

La structure du Centre Hospitalier Spécialisé du Valmont à Montéléger (26) est de type pavillonnaire, datant des années 1970. Aucune rénovation de grande ampleur n’avait à ce jour été réalisée.

La restructuration de cet Hôpital a consisté en une transformation et une requalification en profondeur du site, afin de lui apporter un cadre adapté à sa vocation : la prise en charge psychiatrique dans la diversité de ses pathologies, de la spécificité de ses publics, ainsi que de l’éventail de ses modalités d’action et de thérapie.

Les objectifs

Cette opération répondait à plusieurs objectifs :

  • Reconstruire l’ensemble des lits d’hospitalisation de psychiatrie de l’établissement, qui ne se trouvent pas tous sur le site à ce jour (soit 250 lits à construire) ;
  • Reconstruire les services associés aux soins : pharmacie, consultations somatiques, centre d’activités pour les patients ;
  • Réorganiser et rénover les fonctions administratives ;
  • Repenser globalement l’urbanisme, les circuits et le stationnement, en vue de redonner une centralité au projet, afin de régler les problèmes de flux et d’accès existants sur le site (dissocier clairement les flux publics et les flux logistiques, pour limiter les croisements, favoriser les modes de circulations doux), tout en conservant un urbanisme paysager valorisant la configuration et les qualités du site, à travers son aspect de grand parc avec son mode pavillonnaire ;
  • Rénover ou remplacer les systèmes de productions primaires (une production centralisée de chaleur) et les réseaux (électricité, chauffage, assainissement, eaux pluviales).
Schéma des implantations et de l’organisation du site

Comment s’est organisée l’opération ?

La mission du Groupe SERL

Le Groupe SERL a été mandaté dans le cadre d’une mission d’Assistant Technique à Maîtrise d’Ouvrage (ATMO), y compris pour les prestations de maintenance-entretien. Il a de plus contribué à la mise à jour du programme du projet. Outre l’accompagnement du maître d’ouvrage durant toutes les phases de la sélection de l’entreprise de travaux dans le cadre d’un dialogue compétitif et des études de conception, le Groupe SERL a piloté les divers prestataires et réalisé un suivi permanent administratif et financier de l’opération.

Cler Ingénierie, co-traitant du Groupe SERL, est pour sa part intervenu sur toute la partie technique du projet et d’entretien-maintenance.

Mandatée en juillet 2016, la SERL a finalisé fin 2016 le programme de l’opération et a ouvert, jusqu’à juillet 2017, une phase de dialogue compétitif pour désigner le groupement lauréat de la restructuration. Un marché de type CCAEM (conception, construction, aménagement, entretien, maintenance) a ainsi confié à l’entreprise Campenon Bernard Dauphiné Ardèche (mandataire) et aux concepteurs M. Beauvais Architectes/WSP. Après un an d’études de conception, les travaux proprement dit ont débuté en juillet 2018. Les derniers bâtiments ont été livrés fin 2020. La livraison, le 12 mai dernier, des aménagements extérieurs marque la fin de la restructuration du site de l’hôpital.

Des travaux en une seule phase opérationnelle

L’un des enjeux majeurs des travaux de restructuration de l’hôpital était de pouvoir maintenir le site en activité.

Pour simplifier le process opérationnel et garantir le principe d’une phase continue des travaux, les bâtiments à construire l’ont été sur les espaces disponibles du site. Une fois les services implantés dans les nouveaux locaux, s’en sont suivi le désamiantage et la démolition des anciens bâtiments.

Quelles ont été les autres dimensions importantes du projet ?

Le projet intègre une exigence de confort importante, mais aussi de performance environnementale, à travers notamment une réduction des consommations énergétiques pour les bâtiments neufs.

Conforts et performances

Aussi, chaque chambre dispose-t-elle d’un accès au soleil, en particulier l’hiver, grâce à la double orientation est-ouest des bâtiments d’hébergement. Le confort des chambres est en outre assuré grâce à la très forte inertie du bâtiment, permettant de limiter l’usage du rafraîchissement. Les bureaux sont quant à eux orientés de préférence au nord.

Qualité environnementale

Les matériaux simples et solides assurent des besoins d’entretien réduit tout en permettant une bonne qualité de l’air intérieur : produits à faible émission de COV (Composés Organiques Volatils).

Le bois extérieur contribue à réduire l’empreinte environnementale du site.


  • Expérience forte en matière de programmation et de suivi de chantiers en matière hospitalière (et en particulier en établissements spécialisés)
  • Des expertises internes (technique, juridique, marchés, gestion) permettant une offre intégrée adaptée aux besoins du client

MEMO

Enjeu : transformation et une requalification en profondeur d’un site hospitalier psychiatrique

Mission du Groupe SERL : finalisation du programme du projet, mission d’Assistant Technique à Maîtrise d’Ouvrage (ATMO) et de suivi de travaux, y compris pour les prestations de maintenance-entretien

Client : Centre Hospitalier Drôme-Vivarais

Montant d’investissement : 61 M € ht, dont 41 M € ht de travaux

Durée : 58 mois, dont 32 mois de travaux

Le programme : repenser globalement l’urbanisme, les circuits et le stationnement, reconstruire l’ensemble des lits d’hospitalisation de psychiatrie de l’établissement (250 lits), ainsi que les services associés aux soins (pharmacie, consultations somatiques, centre d’activités pour les patients) ; réorganiser et rénover les fonctions administratives, de même que les systèmes de productions primaires et les réseaux


Show Buttons
Hide Buttons