Viviers (07) : une commune, deux missions de programmation dans le domaine de la santé | Groupe SERL
Contact(s)
Corinne KIENOU HOSPITAL

04 72 61 50 02
Référente Pôle Programmation
Directrice de projet

Situation
Docuthèque
Notre cœur de métier : la programmation / (re)construction

L’équipe de programmation du Groupe SERL est mandatée pour réaliser une double mission sur la commune de Viviers. Une première pour le compte de l’hôpital intercommunal de Viviers/Bourg Saint Andéol en vue de reconstruire l’EHPAD de la commune. Une seconde, pour le compte de la ville de Viviers, dans le cadre de la relocalisation de sa maison de santé pluridisciplinaire.

Quel est le contexte des deux missions ?

Viviers est une commune du sud de l’Ardèche. Elle compte 3 787 habitants. L’EHPAD de la commune dépend de l’hôpital intercommunal de Viviers/Bourg Saint Andéol. Rattaché au Groupement Hospitalier Portes de Provences, l’hôpital intercommunal a mandaté le Groupe SERL pour une mission de programmation en vue de la relocalisation et de la reconstruction de l’EHPAD. Les équipes programmation de la SERL sont déjà partenaires du Groupement Hospitalier, réalisant à ce jour le schéma directeur de son site de Montélimar, ainsi que les études de programmation d’un autre EHPAD.

L’EHPAD sera installé sur une parcelle aujourd’hui libre de toute construction, dans une zone résidentielle, en périphérie de la ville, actuellement propriété de la commune de Viviers. Il était également envisagé que la maison de santé pluridisciplinaire intégrât ce même tènement. Tel était le sens de la mission de programmation confiée à la SERL par la commune de Viviers début 2020. La nouvelle municipalité, issue des urnes lors des dernières élections municipales, a souhaité que la maison de santé s’installe en cœur de bourg. La SERL a révisé sa mission pour envisager cette nouvelle localisation et en vérifier la faisabilité.

Quel est l’objet de la mission de reconstruction de l’EHPAD de Viviers ?

L’état des lieux

L’EHPAD de Viviers est aujourd’hui situé en centre-ville. Deux services de soins permettent un accueil en long séjour de 95 personnes âgées, de niveau de dépendance physique et cognitivo-comportementale diverses. En dépit de plusieurs cas de dépendances cognitives, l’établissement ne dispose pas d’unités de vie fermées susceptibles d’accueillir des personnes touchées par des maladies de type Alzheimer ou apparentées.

Outre cela, le bâtiment se caractérise par :

  • Sa vétusté et son impossibilité d’adaptation ;
  • Son déficit de surfaces intérieures et extérieures :
  • Ses contraintes structurelles et de sécurité incendie.

Le projet

Le projet de reconstruction vise à construire 110 lits en chambres individuelles (dont certaines communicantes). 28 lits (2 X 14 lits) seront installés en unités fermées et 5 lits autoriseront un hébergement temporaire. Un PASA est inscrit en tranche optionnelle à l’opération. Le projet immobilier intégrera la possibilité de moduler les espaces dans une perspective d’adaptation aux besoins. Cela s’inscrit dans une démarche où de nouvelles dispositions immobilières et d’équipements sera à adapter par les futurs concepteurs, associés à une compétence designer. Ce type de process projet est une volonté portée par l’ensemble des partenaires, dans le cadre d’une dynamique innovation.

Des fonctions supports sont également prévues au sein de l’établissement (cuisine relai, lingerie relai…), afin de libérer des surfaces sur le site de Bourg Saint-Andéol, accueillant également un EHPAD. Pour le confort des résidents, les espaces extérieurs seront adaptés. Le projet comportera 6 300 m² à construire sur deux niveaux et 5 100 m² d’extérieurs à composer. Il sera pensé pour viser des coûts d’exploitation et de maintenance maîtrisés. L’orientation des bâtis favorisera le confort d’été et de la protection au vent, tout en adaptant les vues et les accès extérieurs. Il est visé la mise en œuvre de la réglementation thermique RE 2020, avec impact carbone maîtrisé et bâtiment basse consommation, un confort d’été traité par voie de rafraichissement et par voie de surventilation nocturne.

Extrait étude de faisabilité réalisée par la SERL – Document d’étude

La mission de la SERL

La mission a débuté au début de l’année 2020. La première étape consiste en un état des lieux et une analyse des besoins, à travers des cycles de rencontres avec les parties prenantes au projet (maitrise d’ouvrages, les gestionnaires, les usagers futurs avec un panel large concerté…).

Le second temps est celui de l’étude de faisabilité : diagnostic du site d’étude, détermination des avantages et inconvénients des scénarii étudiés, estimation économique du coût des travaux, estimation de la durée des travaux, montage juridique pour le marché de conception ou conception réalisation.

La dernière étape est celle de la remise du programme technique détaillé (programme fonctionnel, recueil des contraintes et exigences techniques, descriptifs par local).

Quel est l’objet de la mission de relocalisation de la maison de santé pluridisciplinaire de Viviers ?

Le besoin

Face à la nécessité de pérenniser sur son territoire la présence de professionnels de santé, la commune de Viviers s’est engagée dans une opération de relocalisation de sa Maison de santé pluridisciplinaire.

A l’appui d’un projet de santé porté par un collectif de professionnels regroupés au sein de l’Association Viviers Santé, la commune a décidé la construction d’un équipement adapté en centre-ville, afin de proposer des locaux mutualisés pour ces professionnels de santé ainsi que pour l’Association d’Aide à Domicile de l’Ardèche.

Tels que définit avec l’Association Viviers Santé et l’Association d’Aide à Domicile, les 15 praticiens (médecins libéraux, infirmier.es, orthophoniste, dentiste, kinésithérapeute, sage-femme, psychologue, podologue), 2 secrétaires médicales identifiés et 2 agents de l’Association d’Aide à Domicile de l’Ardèche, y seront installés.

Le projet

La maison de santé sera réalisée sur un espace laissé libre par une ancienne usine. La friche, bordée par un gymnase et des petits collectifs d’habitation, a été pour partie aménagée en parc de stationnement public. Les espaces non encore traités accueilleront la maison de santé pluridisciplinaire (MSP), ainsi qu’une future maison du droit et de la justice (MDJ), portée par un collectif de notaires. La SERL a intégré ces deux programmes dans l’étude d’installation sur la parcelle envisagée. Cet équipement cherche à être adapté au maximum au public des praticiens et de la patientèle, futurs utilisateurs. Il traduit en outre la volonté de la mise en œuvre d’un concept innovant intégrant :

  • La divisibilité variable
  • La conception des espaces intérieurs
  • Les parties communes partagées
  • L’accueil physique de la patientèle par les praticiens ou par une, voire deux secrétaires
  • Les modes de financement adaptés au regard des attendus de l’ARS

Le projet comportera 635 m² à construire en rez-de-chaussée et 385 m² d’extérieurs à aménager. Il vise également la mise en œuvre de la réglementation thermique RE 2020.

Le terrain d’accueil est situé en périmètre Monuments Historiques. La SERL a rencontré l’Architecte des Bâtiments de France afin de valider les principes de conception et d’aménagement du secteur, structurant un nouvel ensemble immobilier à proximité du Diocèse de la Ville. Différents scénarii en ont découlé. Des préconisations d’aménagement sont traduites dans le cadre du programme de l’opération.

Exemple de représentation réalisée en phase étude de faisabilité / scénario à affiner par la future maîtrise d’œuvre / représentation ayant pour valeur une vérification mais en aucun cas une représentation architecturale et d’installation future des équipements @SERL

La mission de la SERL

La mission a débuté en mai 2020 avec l’ancienne municipalité de Viviers. Conformément à la méthodologie propre développée par l’équipe programmation de la SERL, celle-ci sera ici identique à celle mise en œuvre dans le cadre de la mission de relocalisation de l’EHPAD.

Chaque mission étant unique, le contenu de la démarche s’adapte aux besoins et aux attentes de chaque maître d’ouvrage et des futurs utilisateurs de l’équipement. La méthode de concertation a été très active et complète, afin de préciser tous les attendus dans le futur programme de l’opération.


  • Déployer une méthodologie éprouvée en l’adaptant aux besoins de chaque maître d’ouvrage
  • Gérer les interactions entre plusieurs missions pour des maitrises d’ouvrage différentes sur un même territoire

MEMO

Enjeu : relocaliser sur un territoire deux équipements structurants de santé

Mission du Groupe SERL : mission de programmation complète : étude de site, étude de faisabilité, programme complet de l’opération

Client : Hôpital intercommunal de Viviers/Bourg Saint Andéol pour l’EHPAD et la ville de Viviers pour la Maison de Santé Pluridisciplinaire

Montant d’investissement : EHPAD, 10,2 M€ ht travaux – MSP, 1,14 M€ ht travaux

Durée : environ 1 an

Le programme : reconstruction de deux équipements de santé sur deux terrains distincts sur la commune de Viviers


Show Buttons
Hide Buttons