Habitat participatif : de nouvelles formes d’habiter en plein développement ! | Groupe SERL
Contact(s)
Élise DAVID

04 72 61 50 77
Cheffe de projets
Responsable d’affaires

David Bellanger David BELLANGER

04 72 61 50 69
Référent université et qualité environnementale des bâtiments
Directeur de projets

Audrey DELALOY

04 72 61 50 83
Référente renouvellement urbain
Directrice de projet

Actus
Docuthèque
Notre cœur de métier : l’aménagement

C’est en 2016 que la SERL a initié ses premières réflexions en matière d’habitat participatif. Il s’agissait alors d’identifier les leviers et les conditions de la mise en place de cette forme d’habitat, mettant au centre la volonté des futurs habitants de faire et de vivre ensemble. La période de confinement, tout comme l’engagement de collectivités sur ces sujets ont pu agir comme un accélérateur, poussant chacun à reconsidérer ses conditions de logements, et pourquoi pas imaginer vivre autrement !

Qu’est-ce que l’habitat participatif ?

Le principe

Il s’agit, pour un groupe d’habitants, de se constituer collectivement, afin de définir un projet d’habitat répondant à ses objectifs de vie. De ce principe, en découlent une participation à la conception du futur lieu de vie, une définition des espaces communs, le choix des modes de gestion et d’entretien des biens, le choix de la qualité environnementale des constructions ou encore le choix de matériaux…

Comme un ménage qui choisirait de construire ou faire construire sa propre maison, en fonction de ses aspirations, le groupe d’habitat participatif fait de même, mais collectivement.

Une possibilité offerte par le Code de la Construction et de l’Habitat

La notion d’habitat participatif, encadrée par la loi ALUR en 2014, est défini dans le Code de la Construction et de l’Habitat (article L 200-1) comme étant : « une démarche citoyenne qui permet à̀ des personnes physiques de s’associer, le cas échéant, avec des personnes morales, afin de participer à la définition et à la conception de leurs logements et des espaces destinés à un usage commun, de construire ou d’acquérir un ou plusieurs immeubles destinés à leur habitation et, le cas échéant, d’assurer la gestion ultérieure des immeubles construits ou acquis. »

Il s’agit d’un changement de paradigme. Il implique que les futurs habitants participent, dès la phase de conception, à la définition de leur programme, en appuyant généralement sur l’importance des lieux communs et de la gestion partagée de ces espaces (salle commune, buanderie, chambre d’amis, local vélos…).

Le lien social et la responsabilité sont mis en avant dans une fabrication plus participative et moins consommatrice de la ville. Il s’agit de sortir de la logique de reproductibilité du produit logement détaché de son « terreau » et de permettre aux habitants de se réapproprier leur lieu de vie.

Comment se déploie un tel projet à Trévoux ?

A Trévoux : d’un projet urbain…

Concédé par la Ville de Trévoux, l’écoquartier des Orfèvres est aménagé par le Groupe SERL. Dans le cadre du projet urbain prévu par la concession, un projet d’habitat participatif est actuellement conduit.

Il est prévu qu’il comporte une vingtaine de logements et une micro-crèche privée, composée de 10 à 12 berceaux. Le bâtiment sera également constitué de locaux partagés : de façon prévisionnelle, il est à ce stade envisagé 2 chambres, 1 atelier et 1 salle commune.

…à un projet incarné et porté

Pour avancer dans la réalisation du projet, Habitat et Partage accompagne la SERL. Sa mission est dédiée à l’émergence et la constitution d’un groupe d’habitants, la définition d’un programme et la désignation d’une Maîtrise d’œuvre. Habitat et Partage intervient jusqu’au dépôt du permis de construire.

Le montage juridique de l’opération se fait sous la forme d’une coopérative. Le portage immobilier est quant à lui assuré par la foncière d’Habitat et Partage.

Aujourd’hui, Atelier des Vergers a été désigné pour assurer la maîtrise d’œuvre de l’opération. Le dépôt du permis de construire est prévu pour l’été 2021. D’ici avril 2021 interviendra en parallèle la signature des promesses de vente.

Et ailleurs ?

Des projets initiés sur la Métropole de Lyon

En écho aux aspirations de la Métropole de Lyon, de nombreux projets sont en cours de réflexions sur les nouvelles opérations d’aménagement de la SERL, comme la Sauvegarde à la Duchère, ou celles plus anciennes comme Bron Terraillon ou la ZAC des Girondins (Lyon 7). Sur cette dernière, un premier lot est fléché pour accueillir un projet d’habitat coopératif : le groupe d’habitants est constitué et sera accompagné par Cap Habitat Coopératif. Un second projet est également en cours de réflexion, avec Habitat et Partage.

Des montages ad hoc pour des opérations singulières

Les montages sont assez nombreux et dépendent prioritairement de l’objectif visé par le projet : choix ou non de la déconnexion du marché spéculatif, faire appel à un opérateur pour monter le projet, propriété collective ou individuelle… Le projet pourra se monter juridiquement une fois que le groupe pressenti pourra se saisir du projet et exprimer ses aspirations. Tout cela dépend ainsi très largement du groupe capable de se constituer et de s’engager dans ce projet de vie.

Les équipes en charge de l’aménagement au sein de la SERL se sont mobilisées afin d’identifier les conditions de réalisation de ces programmes en fonction des groupes, afin de respecter les choix de vie des futurs habitants. La clé réside dans l’identification de ces groupes et la bonne convergence de leurs réflexions !

En vue de partager ses expériences, de se nourrir d’autres regards, le Groupe SERL sera partenaire des Rencontres Nationales de l’Habitat Participatif qui se dérouleront à Lyon, du 8 au 11 Juillet 2021.


  • Enrichir, par de nouvelles pratiques, les opérations d’aménagement
  • Être à l’écoute et savoir répondre à des enjeux sociétaux
  • Accompagner les opérateurs logements
  • Promouvoir la mobilisation des usagers et la co-conception