Villeurbanne (69) : double rentrée pour le lycée Brossolette ! - Groupe SERL
Contact(s)
Benjamin LOISEL

04 72 61 50 40
Chef de projets
Responsable d’affaires

Situation
Docuthèque
Vos projets d’enseignement et de recherche

Aménageur de la ZAC Gratte-Ciel Centre-Ville, le Groupe SERL est également mandataire de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour la reconstruction du lycée Brossolette au cœur de cette ZAC. En moins de deux mois, le lycée a connu deux rentrées, une première en septembre dans ses anciens locaux, destinés à être déconstruits pour laisser place au projet urbain, la seconde à l’issue des vacances de la Toussaint, dans son nouvel écrin.

Un nouveau lycée en cœur de ville

Le contexte

Construits au début des années 1960, les locaux du lycée Brossolette, situés au nord des Gratte-Ciel, à Villeurbanne, ne répondaient plus aux standards actuels de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Il a été décidé par les collectivités de reconstruire un nouvel établissement sur un terrain mitoyen aux locaux actuels, cédé par la Métropole de Lyon dans le cadre de la ZAC Gratte-Ciel Centre-Ville. Le déplacement du lycée, outre une meilleure réponse aux besoins des lycéens et enseignants, rend possible la réalisation du prolongement de la rue Henri Barbusse et le développement des macro-lots l’entourant tels que prévus par le projet urbain aménagé par le Groupe SERL pour le compte de la Métropole de Lyon.

Les enjeux

La reconstruction du lycée a pour objectif d’améliorer l’organisation fonctionnelle du site et de chaque entité, et d’offrir des locaux adaptés, apportant aux personnels et aux élèves un cadre de fonctionnement et de conditions matérielles renforcés. Le Groupe SERL a été mandaté en 2019 par la Région pour assurer la conduite de la phase Travaux de cette réalisation. Livré le 20 septembre 2021, le lycée de 24 000 m² a ouvert ses portes le 8 novembre 2021, accueillant ainsi l’ensemble de ses 1 200 élèves.

Plan masse du lycée Brossolette à Villeurbanne ©ANMA

Le projet du nouveau lycée

Le programme du projet

La structure pédagogique arrêtée pour le programme de construction du lycée est la suivante :

  • 11 sections de seconde générale – 385 élèves
  • 7 sections de première générale et 3 sections de première STMG – 339 élèves
  • 7 sections de terminale générale et 3 sections de terminale STMG – 339 élèves
  • 2 sections de BTS (Comptabilité-Gestion et Management Commercial Opérationnel) – 140 élèves
  • Des locaux sont également réservés aux formations continues dispensées par le GRETA

Sur la base de cette organisation, le projet est composé de 6 corps de bâtiments, répartis sur 15 000 m². Ceux-ci oscillent du R+3 au R+7. Ce dernier accueille les logements de fonction de certains personnels de l’établissement.

©ANMA

Deux projets conjoints

Dès l’origine, il était prévu que le terrain d’assiette du lycée accueille un complexe sportif (complexe sportif Alexandra David-Neel, aujourd’hui en exploitation), avec une maitrise d’ouvrage assurée par la Ville de Villeurbanne. Le Conseil Régional et la Ville ont souhaité passer par un groupement d’achat pour choisir une maitrise d’œuvre commune : l’agence ANMA Architectes Urbanistes, par ailleurs architecte en chef de la ZAC.

ANMA a conçu un projet global, comportant plusieurs dispositifs en commun : rampe d’accès aux installations techniques du complexe sportif et au parking sous-terrain du lycée, bassin d’infiltration des eaux pluviales mutualisé, évacuation du public du complexe sportif dans la cour du lycée.

Lycée Brossolette ©ANMA

Un projet ambitieux

Un projet architectural de haute qualité

Comptant parmi les équipements publics de la ZAC Gratte-Ciel Centre-Ville, le lycée s’inscrit pleinement dans la recherche de qualité des constructions recherchée sur la ZAC, tant en matière d’esthétique architecturale, que de choix des matériaux.

Les bâtiments d’une grande sobriété, en structure béton, offrent des façades recouvertes de briques pleines, voire laissées avec un aspect béton apparent. Les briques font écho au passé industriel du quartier, et notamment aux établissements textiles Pierre Boissier et fils, spécialisés dans la fabrication de velours et de soieries dont le dernier témoignage est la cheminée du parc du Centre.

Des attiques ponctuent certaine toitures. En ossature bois, ils sont pourvus de parements en métal.

Les refends intérieurs sont également réalisés en béton, et sont sans habillage ni faux plafonds.

©ANMA

Une qualité d’usage et environnementale de haute performance

Les bâtiments sont conçus pour disposer d’une forte inertie. De plus, les attiques en toiture génèrent une ventilation par convection thermique naturelle avec free-cooling en été, prenant ainsi le relai des centrales de traitement d’air. Ce dispositif permet d’assurer un véritable confort d’été et de minimiser les consommations électriques.

L’immeuble accueillant les logements de fonction est équipé de panneaux solaires thermiques.


  • Coordination d’un projet en centre-ville, avec des chantiers mitoyens et des installations communes
  • Double qualité de mandataire du lycée et d’aménageur de la ZAC, permettant de gérer de façon optimale les interactions entre les différentes opérations (constructions, aménagements des espaces publics…)

MEMO

Enjeu : assurer une intégration réussie au cœur de la ZAC, en respectant des délais contraints de livraison pour répondre au plus tôt aux besoins des lycéens et enseignants, et ne pas obérer l’avancée opérationnelle du projet urbain

Mission du Groupe SERL : mandat de maîtrise d’ouvrage

Client : Région Auvergne-Rhône-Alpes

Montant d’investissement : 36,3 M€

Durée : mission de48 mois, dont 24 mois de travaux

Le programme : 6 corps de bâtiment répartis sur 15 000 m², variant du R+3 au R+7

Show Buttons
Hide Buttons